2010-2019. Retour sur dix (incroyables) années d’évolution des réseaux sociaux

2010-2019. Nous changeons de décennie. 

Dans le paysage des réseaux sociaux, le début des années 2010 s’apparente déjà à de l’histoire ancienne. L’utilisation personnelle comme professionnelle a depuis été constamment modifiée.

L’Histoire rappelle que dans le monde des réseaux sociaux, ce sont les utilisateurs qui dictent les changements, au gré des pratiques et des usages. Preuve que cet écosystème riche et surtout en perpétuelle évolution nécessite toujours de profonds ajustements. Ces 10 dernières années ont démontré la puissance des plateformes sociales dans le monde et de leur influence.

Quand on retrace ces 10 dernières années, force est de constater que chaque année a été un phénomène d’une grande intensité : chaque année, ce sont des nouvelles fonctionnalités, des nouveaux outils, de nouveaux usages qui émergent et s’ancrent dans le quotidien des utilisateurs. Changements auxquels les entreprises/marques/médias tentent de s’accrocher.

Quand les réseaux sociaux supplantaient l’email

📍En 2011, aux États-Unis, les réseaux sociaux détrônent pour la première fois l’email. Oui, seulement 9 ans nous séparent de cette information ! Pour la première fois, les internautes américains ont passé plus de temps devant les plateformes sociales que sur leur boîte mail. Ces dernières voyaient leur fréquentation chuter, surtout auprès des adolescents.

Toutefois, il y a une chose qui n’a pas changé : Facebook a toujours consolidé sa place de leader incontestable (mais pas forcément incontesté) dans le paysage des réseaux sociaux.

Seulement 7 ans après son lancement sur le campus d’Harvard, Facebook atteint 📍en 2011 le cap des 500 millions d’utilisateurs et dépasse YouTube en nombre d’utilisateurs, puis atteindra celui du milliard 📍en 2012, soit seulement un an plus tard.

Facebook assure son leadership…

Cette puissance, Facebook va 📍en 2012 la mettre au profit des marques et des médias en créant les premières pages. Cet outil va permettre aux entreprises, aux marques, aux organisations et aux personnalités publiques de communiquer en masse avec des fans. Ces communautés vont inonder le réseau social.

Ces pages vont permettre à de nombreuses entreprises de toucher des milliers voire des millions de personnes. Le métier de Community manager se professionnalise.

Ces pages, malgré les changements d’algorithmes ont encore une grande importance pour les médias, puisque Facebook représente de 10 à 25% de leur audience. Une manne non négligeable. À son apogée en 2017, l’audience en provenance de Facebook de certains médias atteindra même les 50%.

En 10 ans, Facebook ne souffrira finalement d’aucune concurrence. Twitter, dont on retiendra surtout le passage de 140 à 280 caractères 📍en septembre 2017, aurait pu espérer faire de l’ombre mais le réseau social a longtemps cherché un modèle économique, insuffisant pour espérer se développer rapidement.

Aujourd’hui, face à cette toute puissance, certaines responsables politiques souhaitent même un démantèlement de Facebook. Un combat pas encore perdu d’avance pour Mark Zuckerberg le fondateur du réseau social.

…alors que Google fini par se retirer

Face à un tel marché, s’il y a une entreprise qui ronge encore sa frustration, c’est Google. Le moteur de recherche n’a cessé durant ces 10 années de multiplier les lancements pour espérer faire de l’ombre au géant voisin Facebook. Google n’est jamais parvenu à rattraper son retard.

Google aura pourtant essayé : Google Buzz et Orkut à […]

Lire l’article

Source : Jonathan Le Borgne – jonathan-leborgne.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.