5 vérités qui vont vous surprendre sur l’insertion des jeunes diplômés

Beaucoup d’idées fausses circulent sur les jeunes diplômés. La dernière étude de l’Apec sur la promotion sortie il y a deux ans remet les pendules à l’heure.

Recherche d’emploi, statut cadre, contrat de travail, valeur du diplôme et rapport à l’entreprise… l’Apec continue d’interroger les jeunes diplômés deux ans après leur sortie de formation sur leur insertion. D’après son baromètre publié tout récemment*, neuf jeunes diplômés du supérieur sur dix sont en poste deux ans après l’obtention de leur diplôme. Leur taux d’insertion reste stable depuis 2011. Par ailleurs, les jeunes n’ont pas tellement la bougeotte. Près d’1 jeune sur 2 au travail occupe toujours son premier emploi. De quoi secouer quelques préjugés.

1.    Ils répondent aux petites annonces

Les nouveaux venus plébiscitent toujours les petites annonces.  36 % d’entre eux ont obtenu leur premier poste en répondant à une offre d’emploi. C’est deux fois plus que ceux qui ont sollicité leur réseau avec succès (16 %) ou posté leur CV dans une base de données en ligne (14 %).

Dans le détail, 72 % des jeunes diplômés ont consulté les offres sur internet. 42 % se sont tournés vers les offres des sites spécialisés sur l’emploi. Et malgré les moindres résultats de cette méthode (8 % de succès), la moitié d’entre eux (50 %) s’est jetée à l’eau en envoyant des candidatures spontanées aux entreprises. Pour cette promotion 2015, la recherche d’emploi médiane aura duré 2 mois.

2.    Ils ne boudent pas le statut cadre

Pas si ringard le statut cadre… Près de 7 diplômés sur 10 en bénéficiaient au moment de l’enquête, un score quasi identique à celui des promotions précédentes. Pour les diplômés Bac+5 et plus, il semble […]

Lire l’article

Source : Mathilde Hodouin – cadremploi.fr

 
Kenerine
Digital RH
Kenerine on EmailKenerine on FacebookKenerine on GoogleKenerine on Twitter

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :