Akoya pose la question de l’humain dans les fusions-acquisitions

Alors que Peugeot et Opel signent leur contrat de mariage, Akoya, cabinet de conseil en stratégie centré sur l’humain, se pose la question des femmes et des hommes dans un contexte de fusions-acquisitions, et publie le guide pratique M&A, Plus d’humain moins d’échecs, un guide pratique à l’attention des DRH… mais pas que.

La cellule de R&D interne d’Akoya, Akoya Disrupt, a décrypté plus de 50 opérations européennes récentes et significatives, et interviewé professionnels et DRH sur les fusions-acquisitions pour livrer dans ce guide pratique des pistes d’optimisation de la gestion de l’humain dans un contexte de fusion-acquisition pour les entreprises.

« Malgré l’implication récurrente des meilleurs stratèges et des meilleurs financiers de la place, le taux de succès des fusions-acquisitions reste inférieur à celui de pile ou face ! » s’étonne Antoine Aubois, co-fondateur d’Akoya.

Les fusions-acquisitions connaissent un taux d’échec estimé au minimum à 50%, voire à 70% dans le pire des cas. Et ce, sans compter les opérations qui échouent avant même leur réalisation. Les exemples récents de fusions-acquisitions ne manquent pas : Peugeot-Opel, Suez-GE, Safran-Zodiac… et la plupart du temps, les enjeux se chiffrent en plusieurs dizaines de millions de dollars.

Un problème persiste cependant : comment réduire la part d’incertitude dans le succès des fusions-acquisitions ?  Xavier Le Page, manager chez Akoya, avance des éléments de réponse : « Aujourd’hui, seulement 7% des acquéreurs font de l’intégration RH leur priorité {…}. Or, la prise en compte de l’humain est essentielle. » En effet, les dirigeants interrogés listent pour principales causes d’échec des opérations de fusions-acquisitions la qualité de la communication (21%), les conflits entre les équipes dirigeantes (20%) et, enfin, la culture (15%).

L’humain dans les fusions-acquisitions

Pour que l’humain incarne un véritable levier de succès, il faut l’envisager autour de cinq problématiques majeures : (1) Cultures, (2) Structures & processus, (3) Personnes clés, (4) Perceptions & émotions et (5) Façons de travailler. Ce guide pratique analyse ces cinq domaines clés et propose une série de recommandations issues des meilleures pratiques observées.

Akoya Disrupt est parvenu à mettre en évidence que les fusions-acquisitions qui placent l’humain au centre des négociations* travaillent indéniablement à la sécurisation d’une intégration positive avec un taux de réussite de 57% (soit une augmentation de 50% des chances de voir l’opération se concrétiser pour le bien de tous). 


*sur la base des entreprises figurant au classement Great Place to Work®

Lire la suite

Source : Alexandre Vacante –  akoyaconsulting.com

 

 

 
Ludovic BRUNEEL
Media Trainer de Presence Media
Ludovic BRUNEEL on EmailLudovic BRUNEEL on FacebookLudovic BRUNEEL on GoogleLudovic BRUNEEL on LinkedinLudovic BRUNEEL on TwitterLudovic BRUNEEL on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :