Alimentation : Ces nouveaux labels régionaux dont raffolent les « locavores »

Neuf Français sur dix déclarent prendre en compte l’origine France des aliments au moment de leurs achats, on les appelle les « locavores ». Un engouement pour les produits locaux et les circuits courts qui incite les territoires à lancer leurs propres labels de productions agricoles et agroalimentaires.

Depuis plusieurs années, la mise en avant des produits issus du terroir prend de l’ampleur. Et c’est au Salon de l’agriculture, qu’ils trouveront naturellement leur place du 23 février au 3 mars 2019.

Qu’il s’agisse de Produit en Bretagne, de La région du goût pour le terroir d’Auvergne-Rhône-Alpes ou encore des Alliances locales dans les magasins Leclerc (partenariats de proximité entre producteurs et magasins), Région du Goût, ou Sud de France, ces démarches ont fait leurs preuves ! Le contenu de nos assiettes n’a jamais été aussi scruté.

« Il y a de plus en plus de questionnements autour de l’alimentation. Les Français veulent connaître l’origine des produits, le bassin de production et de transformation. Il y a 10 ans, la première recherche des consommateurs portait sur la qualité. Aujourd’hui, l’origine compte aussi », éclaire Jean-Michel Audrain, directeur de l’agence agro-industrie chez Bureau Veritas.

Ce changement des attentes s’inscrit dans un cadre plus vaste de prise de conscience des transitions qui parcourent notre société. Transition énergétique, transition écologique, monde bas carbone… Pour beaucoup, l’origine locale des produits est un plus.

Pas si simple de définir le « local »

Rien d’étonnant donc à ce que des structures administratives (chambres d’agriculture, conseils régionaux…) ou privées (chaînes de distribution, fabricants, transformateurs) cherchent à promouvoir les produits locaux ou régionaux. Cette tendance s’observe également dans la restauration commerciale ou collective (cantines scolaires ou d’entreprises).

Pourtant, le sujet est loin d’être simple. En effet, la notion de « produit local » est tout ce qu’il y a de plus flou. Est-ce la ville d’à-côté ? Le département ? La région ? Le « made in France » ? Autant d’éléments à fixer dans un […]

Lire l’article

Source : lemag.bureauveritas.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.