Assistants vocaux : quand la personnalisation va trop loin…

Une limite semble avoir été franchie : 69 % des consommateurs se disent « effrayés » face aux recommandations des assistants vocaux basées sur les conversations privées

Selligent Marketing Cloud vient de dévoiler les résultats de son enquête internationale menée auprès de 5 000 personnes (dont 400 répondants en France) sur les comportements et attentes des consommateurs lors de leurs interactions avec les marques.

Big Brother is listening…

Selon cette étude, 69 % des consommateurs se disent « effrayés » lorsque les annonces de Siri (Apple), Alexa (Amazon) et Google Home sont basées sur des conversations privées.

Par ailleurs, 51 % des utilisateurs d’assistants vocaux s’inquiètent d’être écoutés sans leur accord, dont 58 % des répondants issus de la Génération Z (18-24 ans) contre 36 % pour les Baby-Boomers (55-75 ans).

Vers un changement de comportements ?

À l’ère où le sujet de la confidentialité des données est omniprésent, les consommateurs adoptent plusieurs types de comportements face aux réseaux sociaux et autres assistants vocaux :

  • Près de 45 % des répondants déclarent utiliser des assistants vocaux en dépit du risque d’intrusion.
  • Lorsqu’il s’agit des réseaux sociaux, 41 % des consommateurs interrogés affirment moins les utiliser pour des questions de respect de la vie privée.
  • D’un point de vue générationnel, il est intéressant de constater que soucieux de protéger leur vie privée, 52% des répondants de la Génération Z ont réduit leur utilisation des différents réseaux sociaux.
  • Un tiers des personnes interrogées (32 %) affirment avoir cessé d’utiliser un réseau social au […]

Lire l’article

Source : comarketing-news.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.