Avance sur salaire, acompte, comment ça fonctionne ?

Il n’est pas rare qu’au cours de la vie d’un salarié, celui-ci vous demande un acompte ou une avance sur salaire. En tant qu’employeur, vous pouvez avancer tout ou partie du salaire de votre salarié. Toutefois, il est important de bien différencier l’avance et l’acompte. De plus, si un de vos collaborateurs vous demande un acompte ou une avance, êtes-vous dans l’obligation d’accepter cette requête ?

Avance et acompte : une différence à prendre en compte

Souvent l’avance et l’acompte sur salaire font l’objet de confusion, voire sont considérés comme étant des synonymes. Or, ce n’est pas le cas. Il existe bel et bien une différence entre l’acompte et l’avance sur salaire.

Avance sur salaire : un mini prêt

L’avance sur salaire est le fait de prêter une somme d’argent au salarié, que celui-ci devra rembourser à l’employeur. Finalement, l’avance sur salaire est une partie du salaire versé en amont, pour un travail que le salarié n’a pas encore effectué.

Par exemple, vous avez pour habitude de verser le salaire de vos employés en fin de mois, soit le 30 M. Aux alentours du 5 du mois M+1, votre salarié vous demande une avance sur salaire représentant la moitié de son salaire. Vous allez donc lui avancer une somme d’argent que le salarié n’a pas encore gagné puisqu’il reste trois semaines avant la fin du mois.

L’avance sur salaire est donc un paiement anticipé de tout ou partie du salaire pour un travail que le salarié n’a pas encore effectué.

L’avance sur salaire est un montant libre, qui peut être versé par virement bancaire, espèces ou chèque. Il est toutefois conseillé de préciser le montant de l’avance et de faire signer à votre salarié les modalités de remboursement prévues à cet effet. Ce document devra être édité et signé en deux exemplaires.

Acompte

Acompte sur salaire : payer un travail déjà effectué

À la différence de l’avance sur salaire, l’acompte correspond au paiement par avance d’une partie du salaire correspondant au travail déjà effectué par le salarié. De ce fait, l’acompte ne doit pas dépasser la rémunération que […]

Lire l’article

Source : Célia Aphaule – newdeal.io

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.