Les capitales européennes de la culture

Pour 2018, les villes de Leeuwarden-Fryslân (Pays-Bas) et de La Valette (Malte) ont été toutes les deux désignées Capitales européennes de la culture. Un label qui leur permet de mettre en œuvre un vaste programme culturel tout au long de l’année. Retour sur un concept né en 1985, ses objectifs, son financement et ses retombées économiques.

Les origines des capitales européennes de la culture

« Si c’était à refaire, je commencerais par la culture ». On sait maintenant que, si cette phrase a longtemps été attribuée à Jean Monnet, le Père de l’Europe ne l’a en fait jamais prononcée. A l’origine des capitales européennes de la culture, on trouve pourtant la conviction, chez les responsables européens, que l’Europe s’est trop longtemps préoccupée de politique et d’économie, négligeant les échanges culturels entre ses habitants.

L’initiative, qui remonte à 1985, revient à l’actrice Melina Mercouri, alors ministre grecque de la Culture. Deux ans plus tard, Athènes devient la première ville européenne de la culture. Une appellation transformée en 1999 pour revêtir son acception actuelle, encore plus honorifique pour la ville qui en assume la charge.

Objectifs

Le but de cette manifestation est, selon la Commission européenne, de : « mettre en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu’Européens ».

Plus prosaïquement, il s’agit, pour les villes ainsi mises à l’honneur, de promouvoir leur patrimoine  et leur dynamisme culturel à travers […]

Lire l’article

Source : touteleurope.eu

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :