Comment mener votre première entrevue

Que votre jeune entreprise en soit à ses premières embauches ou que vous soyez nouvellement devenu gestionnaire dans une organisation établie, voici quelques trucs pour mener à bien cette étape cruciale du recrutement.

Mener une préentrevue téléphonique

Elle vous permet de mesurer l’intérêt du candidat, d’explorer ses expériences et ses compétences, de comprendre où il en est dans sa démarche de recherche d’emploi et de discuter de ses attentes salariales. Autant de questions, surtout de réponses, qui vous aident à sélectionner les candidats sérieux pour l’entrevue d’embauche, à affiner vos questions et à préciser les paramètres de votre offre.

Établir le contexte d’entrevue

Demandez à des collègues de participer à l’entretien. Idéalement, trois personnes suffisent pour que le processus soit démocratique et neutre. Aussi, diminuez le stress du candidat en indiquant d’emblée le type de questions que vous allez poser. Il ne s’agit pas d’un examen – vous désirez plutôt connaître cette personne et saisir son potentiel – ni d’une course. Accordez-vous suffisamment de temps pour l’entrevue et sa conclusion. Si la personne vous plaît, vous aimerez discuter avec elle plus longuement.

Posez les bonnes questions

Vous avez des besoins à combler et vous chercher des solutions pour votre entreprise ou votre organisation, alors posez des questions fondées sur des situations réelles. Évitez les clichés – telles les fameuses questions sur les forces et les faiblesses – qui ne vous apporteront que des réponses toutes faites. N’hésitez pas à proposer des mises en situation qui vous en apprendront sur les comportements et les attitudes du candidat. Puisez votre inspiration à même vos employés modèles pour déterminer des critères : quels sont les points communs entre ces employés étoiles ? Assurez-vous de poser une question permettant d’évaluer chaque compétence et attitude que vous recherchez et qui sont inscrites dans l’offre d’emploi.

Ne pas oublier ces éléments clés

Évitez de chercher – au risque de trouver – un double de vous-même. Une plus grande diversité sera bénéfique pour apporter de nouvelles perspectives à votre organisation.

N’écartez pas un bon candidat sous prétexte qu’il n’est pas totalement compatible avec la culture organisationnelle. Votre rôle est de voir s’il a les capacités de s’y adapter pour ensuite […]

Lire l’article

Source : Louise Bouchard – journaldemontreal.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.