Les cours d’histoire de l’art, ce nouveau loisir à la carte

Qui a dit qu’apprendre devait être ennuyeux ? Suivre un cours d’histoire de l’art est devenu un loisir ouvert à tous : le week-end ou le soir après le travail, les curieux se cultivent en s’amusant grâce aux cours d’histoire de l’art (gratuits ou payants, en ligne ou en salle) désormais proposés par de nombreux musées et institutions. Une nouvelle façon, plus souple et moins intimidante, d’acquérir les clés du royaume des arts…

« Histoires d’Art au Grand Palais propose des cours d’histoire de l’art à la carte, conçus pour s’adapter à vos attentes ! ». Sur cette brochure colorée, le ton est donné. De la Préhistoire à aujourd’hui, 30 séances retracent « l’histoire générale de l’art », avec des questions en guise d’accroche. Pressé ? Optez pour « Une brève histoire de l’art » en 5 séances (thématiques ou chronologiques) d’une heure trente. Plus fouillés, d’autres cycles s’attardent sur la peinture impressionniste ou le portrait dans l’art occidental. Même les familles trouvent leur bonheur avec des « voyages » adaptés aux enfants de huit ans et plus !

À l’origine du projet lancé en juin 2016 se cache une historienne de l’art, Sandrine Bernardeau. « Je suis conférencière au musée du Louvre depuis 1993. Sur le terrain, les auditeurs nous demandaient régulièrement où ils pourraient suivre des cours d’histoire de l’art », raconte cette passionnée d’enseignement. D’où la création de ces cours assurés par les conférenciers de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais. «  Le public va de 8 à 88 ans ! Actifs, étudiants, retraités, ils viennent pour améliorer leur culture générale, acquérir des clés de lecture pour mieux profiter des expositions, préparer des examens, ou bien par curiosité et simple plaisir esthétique ».

« Un approche nouvelle, décomplexée et conviviale »

Certes, le public a depuis longtemps la possibilité de suivre des cours en auditeur libre sur les bancs des universités ou de l’École du Louvre. Alors, quelle différence ? […]

Lire l’article

Source : Joséphine Bindé – beauxarts.com

 
Kenerine
Digital RH
Kenerine on EmailKenerine on FacebookKenerine on GoogleKenerine on Twitter

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :