Et si les écoles de management françaises avaient fait fausse route en surinvestissant le secteur de la recherche ? L’étude de la Fnege « Les ressources des écoles de management : la nouvelle donne ! », coordonnée par Corinne Grenier, professeur à Kedge BS, et Jean-Philippe Denis, professeur à l’université Paris-Sud, questionne les tensions financières et identitaires qui ébranlent le secteur.

Quel est l’objet de cette étude ?

La question des ressources au sens large (humaines, financières, immobilières, immatérielles, comme la marque), sous tension permanente, constitue une préoccupation centrale pour les écoles de management. La Fnege nous a confié, avec Corinne Grenier, professeur à Kedge Business school, le soin de dresser une sorte de radiographie du sujet dans les écoles de commerce, les IAE (instituts d’administration de l’entreprise) et les universités. L’essentiel de notre travail porte cependant sur les premières, qui ont totalement la main sur leurs ressources.

Au-delà du constat, nous avons décidé de comprendre les mécanismes à l’œuvre, afin d’esquisser des pistes d’évolution. Pour cela, nous avons beaucoup lu, écouté et tenté de rendre compte avec le plus de franchise de la situation actuelle. L’idée n’est pas de donner une recette miracle, mais d’amener les établissements à se poser les bonnes questions, sans forcément les ménager.

Dans la première partie de l’étude, vous dressez le portrait d’un milieu marqué à la fois par de profonds bouleversements, mais aussi une forme d’inertie qui l’empêche de réagir. Pourquoi ?

Nous montrons que l’enseignement supérieur dans son ensemble, et le monde du management en particulier s’est profondément transformé ces 20 dernières années. Sous l’effet d’une globalisation croissante et du développement des accréditations, les écoles de commerce françaises, longtemps lieu d’un « savoir pratique », ont massivement investi dans la recherche. Au point de ressembler de plus en plus à des universités…

Dans le même temps, plusieurs d’entre elles ont fusionné pour […]

Lire la suite
Source : Cécile Peltier – letudiant.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.