Je clôture aujourd’hui ma série d’articles sur les différentes formes alternatives pour entreprendre en vous parlant des coopératives d’activités :

Partager et mutualiser les savoirs et les pratiques

Une coopérative d’activité est une SCOP (Sociétés coopératives et participatives) qui permet au porteur de projet de développer son projet sans être contraint de créer sa propre structure.

Mieux qu’une longue explication, une vidéo explicative sur les SCOP :

Fonctionnement :

Les coopératives d’activité et d’emploi proposent :

  • Un cadre juridique existant avec un numéro de TVA et de Registre de Commerce qui permet de facturer des clients.
  • Un statut d’entrepreneur-salarié en CDI qui permet de générer de nouveaux droits Assedic.
  • Une gestion administrative de l’activité (facturation, comptabilité, salaires, …) afin de se consacrer pleinement au travail.
  • Un accompagnement pour le lancement de l’activité (analyse de l’évolution des résultats, conseil sur la stratégie, les démarches commerciales, etc.).
  • Une formation à l’utilisation des outils de gestion.
  • La possibilité d’entreprendre et d’échanger.

Conditions d’admission :

Pour tous les publics : cadres, employés, ouvriers de tous corps de métiers, artisans, artistes, consultants, agents commerciaux…

Des réunions collectives et des entretiens individuels sont régulièrement organisés par les coopératives d’activité pour vous informer sue leur structure et vérifier l’éligibilité de votre projet.

Le témoignage d’un coopérateur :

Pour en savoir plus :

http://www.les-scop.coop/sites/fr/
les-scop

http://www.les-scop-idf.coop/
les-scop-idf

http://www.cooperer.coop/
cooperer-pour-entreprendre

http://www.copea.fr/
copea

Cette série d’articles s’achèvent. J’espère que toutes ces informations vous ont intéressé et/ou été utiles.

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.