Effet Dunning-Kruger : comment gérer les personnalités difficiles au travail ?

Charles Darwin « l’ignorance engendre plus facilement la confiance que ne le fait la connaissance. »

Avez-vous un collègue peu expérimenté et/ou peu qualifié, persuadé d’être un expert absolu dans tous les domaines ? Croyez-le ou non, ce type de personnalité est pathologique et plus connu sous le nom d’effet Dunning-Kruger, ou effet de surconfiance. Concrètement, les personnes concernées sont convaincues d’être beaucoup plus compétentes qu’elles ne le sont en réalité. Comment composer avec ce genre de personnalité nuisible dans l’environnement professionnel ?

Effet Dunning-Kruger : qu’est-ce que c’est ?

Être incompétent mais penser cartonner dans son travail est un phénomène bien connu, appelé effet Dunning-Kruger. Chez les sujets concernés, une dissociation s’est installée entre ce qu’ils pensent savoir et maîtriser, et ce qu’ils savent et maîtrisent réellement.

Dans le cadre professionnel, un collaborateur atteint de cet effet de surconfiance pense sincèrement réaliser un travail de grande qualité, alors que ses collègues sont obligés de repasser constamment derrière lui.

Travailler avec des collaborateurs touchés par l’effet Dunning-Kruger peut s’avérer extrêmement frustrant et éprouvant, surtout sur les projets qui nécessitent un travail d’équipe abouti. L’impact sur l’entourage professionnel est réel :

  • augmentation du niveau de stress ;
  • diminution de la productivité ;
  • qualité de vie au travail compromise.

Dans les cas les plus extrêmes, cela peut même aller jusqu’à nuire à la carrière et pousser à changer d’entreprise.

Ceci étant dit, l’impératif de collaborer avec des personnalités difficiles ne peut pas être le seul motif de départ d’une entreprise. Il est donc crucial d’apprendre à gérer ce type de collaborateurs, pour ne pas avoir à subir leur comportement au quotidien.

Plus facile à dire qu’à faire : il est important de ne pas s’énerver, et de vérifier si le salarié en question a bien compris ce qui était attendu de lui.

Essayez de lui faire comprendre le problème posément, en s’appuyant sur des faits. En dernier recours, n’hésitez à alerter le manager de votre collaborateur.

Autres types de collaborateurs difficiles : comment s’en sortir ?

Les personnes concernées par […]

Lire l’article

Source : roberthalf.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.