En 2018, osons la bienveillance !

Ce que j’aime particulièrement dans la bienveillance, c’est que son rôle ne se limite pas à réduire ou arrêter la souffrance. Elle nous invite à aller bien!

Bienveillance…   Le mot est lâché. Souvent il dérange, et en particulier dans les milieux professionnels ou politiques. Ce ne sont alors que moues affables, sourires en coins,haussements d’épaule complices entre ceux qui connaissent “la vraie vie”, ceux qui savent que “ce n’est pas comme ça que ça se passe”. La bienveillance, ce serait un “truc de femmes”, ou de bisounours. Une attitude privilégiée par les mous, les rêveurs, les loosers….

Je peux comprendre cette réaction (j’ai dû penser comme ça aussi, il y a quelques années). Mais, à y regarder de plus près, la bienveillance s’avère beaucoup plus puissante et utile qu’il n’y parait. Et, dans certains cas, elle peut même se révéler mordante. Pour le comprendre, commençons par clarifier ce dont nous parlons.

Bienveillance ? Qu’entend-on par là exactement ?

Il suffit d’observer avec attention le mot pour en percevoir le sens profond : bien-veillance, veiller à ce que ça aille bien. L’étymologie nous le confirme, indiquant l’origine latine bene-volens : qui veut le bien.

Dès lors, nous serions bienveillants si nous pensons utile, voire indispensable, de veiller activement à ce que ça aille bien. Si nous veillons à ce que ça aille bien pour nos collaborateurs, nos clients et fournisseurs, pour les exclus de la société, pour nos proches, pour l’environnement et la planète, pour les générations futures… Et pour nous-même aussi. Car si je ne me soucie pas de moi, comment pourrais-je être en mesure de prendre correctement soin des autres ? Mais pas uniquement car, a contrario, rien ne me sert de me soucier de […]

Lire l’articleLire l’article

Source : Pierre – daredo.net

 
FEXTER2
Externalisation de la gestion de la formatoin
FEXTER2 on EmailFEXTER2 on FacebookFEXTER2 on GoogleFEXTER2 on LinkedinFEXTER2 on TwitterFEXTER2 on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :