Les marketeurs français sont ceux qui rémunèrent le mieux les influenceurs pour des campagnes dans le monde. A l’inverse des autres pays, les marketeurs français privilégient encore les gros influenceurs. Ceux-ci constituent en effet 43% des dépenses annuelles liées à l’influence marketing, contre seulement 26% pour les micro-influenceurs. Les marketeurs français prévoient de dépenser environ 45% de leur budget marketing total pour des campagnes d’influence.

Rakuten Marketing a mené une étude internationale auprès de 700 marketeurs du monde entier interrogés aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, menant déjà des actions de marketing d’influence et appartenant aux secteurs du retail, finance, luxe, électronique, beauté, voyage, mode, automobile, biens de consommation.

Les marketeurs sondées occupent des postes dans des organisations de 50 à plus de 50 000 employés et travaillent directement sur les programmes d’influenceurs.

Voici les principaux enseignements de l’étude notamment sur la mesure de la performance d’une campagne influenceurs, les modèles de paiement les plus populaires et efficaces, les impacts sur la performance d’une marque des investissements dans le marketing d’influence.

I.Le budget du marketing d’influence et les cibles

En France, 47% des marketeurs interrogés ont déclaré que leur budget dédié à l’influence marketing avait augmenté (vs 60% dans le monde. Seuls 4% ont prévu un budget à la baisse). C’est particulièrement vrai pour le secteur de l’automobile (71%), de l’hôtellerie (75%) et des biens de consommation (67%). En Europe, c’est le Royaume-Uni qui est resté le plus fidèle à ses prédictions budgétaires.

Les  marketeurs français sondés prévoient de dépenser environ 45% de leur budget marketing total pour des campagnes d’influence. Ce sont surtout les secteurs de la beauté (luxe : 51% et non luxe : 52%) et de la haute couture (50%) qui envisagent d’allouer un tel budget.

1. Les types d’influenceurs utilisés par les marques en France

A l’inverse des autres pays, les marketeurs français privilégient encore les gros influenceurs. Ils constituent en effet 43% des dépenses annuelles liées à l’influence marketing, contre seulement 26% pour les micro-influenceurs (contre 36% dans le […]

Source : Christophe Asselin – blog.digimind.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.