Reconnaissance par l’État, accréditations ou labels : de nombreux indicateurs permettent d’évaluer la qualité d’un établissement d’enseignement supérieur et la valeur des formations et des diplômes qui y sont délivrés.

Le diplôme national : un gage de qualité

En France, un diplôme est dit national lorsqu’il est reconnu, c’est-à-dire accrédité, par l’État. Cette reconnaissance est un gage de qualité. Elle concerne les diplômes suivants :

  • les brevets de technicien supérieur (BTS), les diplômes universitaires technologiques (DUT), les licences et licences professionnelles, les masters et les doctorats délivrés par les universités françaises ;
  • le titre d’ingénieur, conférant le grade de master, délivré par la CTI (Commission des titres d’ingénieurs) ;
  • les diplômes des écoles de commerce et de management ayant obtenu le visa de la CEFDG (Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion) ;
  • les formations professionnelles enregistrées au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;
  • les formations spécifiques (architecture, arts, sciences politiques, etc.) ayant obtenu un visa du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Lorsqu’un diplôme n’est pas reconnu par l’État, il porte le nom de […]

Source : campusfrance.org

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.