Faut-il mettre en place un indicateur de bien-être parmi vos équipes ?

Un indicateur de bien-être n’a d’intérêt que s’il est suivi d’actions concrètes au profit des équipes salariées, au risque de créer l’effet inverse que celui escompté : à savoir démotiver les collaborateurs. Voici les préconisations pour mesurer le bien-être avec efficacité.

Le bonheur augmente la productivité : c’est un fait !

C’est un fait aujourd’hui vérifié par bon nombre d’études : des collaborateurs heureux au travail sont plus productifs et plus engagés envers leur entreprise. Le bien-être a donc une valeur quantifiable qu’il est possible de mesurer et d’augmenter. Alors faut-il suivre la « tendance bien-être » et mettre en place un indicateur parmi ses équipes ? Si oui, comment faire et pour quel objectif ?

Mesurer le bien-être : attentions aux déconvenues

Selon les experts en ressources humaines, la mesure du bien-être n’a d’intérêt que si les résultats sont suivis d’actions concrètes d’amélioration au sein de l’entreprise. En effet, mettre en place un indicateur de bien-être nécessite d’impliquer fortement les salariés via des interviews, des questionnaires à remplir, par exemple et si la démarche n’est pas suivie d’actions d’amélioration, elle risque de fortement décevoir parmi les équipes, c’est-à-dire d’engendrer l’effet inverse que celui escompté : baisser l’enthousiasme au travail, soit baisser le bien-être et donc la productivité.

De même, mesurer un ressenti aussi subjectif que le bien-être nécessite d’être prêt à recevoir toutes sortes de réponses, y compris des critiques, en sachant que la différence peut être forte entre ce que perçoit l’équipe de direction ce que perçoivent les salariés. En conséquence pour obtenir un réel retour sur investissement à la mise en place d’un indicateur de bien-être, vous devez vous préparer à investir dans des axes d’amélioration, et ce quel que soit le score obtenu au départ.

Mesurer le bien-être avec une méthode éprouvée

Il existe de nombreuses méthodes et de nombreux outils de mesure du bien-être dans le monde professionnel, mais vous pouvez tout autant développer votre propre processus. Les outils officiels proposés sont variés. Ils peuvent étudier le niveau de bien-être, le niveau de fierté ressentie ou encore la convivialité au travail. Ils […]

Lire l’article

Source : Lucinda Pullinger – cadre-dirigeant-magazine.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.