Femmes et entrepreneuriat, encore du chemin à parcourir

La récente loi qui impose aux entreprises de rendre des comptes grâce à l’index égalité hommes/femmes est révélateur que les préjugés sont fortement ancrés. En ce qui concerne l’entrepreneuriat féminin, Timme, start-up fondée en 2015, publie un baromètre réalisé auprès de ses clients afin d’établir le portrait-robot de l’entrepreneur.e hexagonal.e.  Qu’en est-il des femmes qui entreprennent ? Qui sont-elles ? Qu’attendent-elles ? Quelles difficultés rencontrent-elles ? Décryptage.

Le rêve de l’indépendance

69 % des femmes entrepreneures interrogées déclarent que l’indépendance est leur raison principale mais celle-ci est associée à l’envie de donner vie à un projet (51 %), d’être son propre patron (45 %), de mettre du sens à son existence (45 %). 

Ces trois souhaits montrent combien les femmes ont envie de s’épanouir et cette étude confortent d’autres études dans lesquelles les femmes expriment les mêmes motivations.

Le salaire, surprise !  pas la priorité première !

Elles sont seulement 14 % à l !’évoquer à l’inverse des hommes qui sont 38 % à reconnaître vouloir gagner davantage lorsqu’ils créent leur entreprise. 

Si les femmes n’entreprennent pas pour obtenir des revenus mirobolants, il ne faudrait pas les classer dans la catégorie des salaires complémentaires car elles ont pour objectif dégager un salaire chaque mois. Il ne s’agit pas de créer un emploi non rémunérateur pour s’occuper l’esprit comme le sous-entendent nombre de personnes. La confusion existe encore fortement dans les esprits et les hommes le confirment :

« Je pense que certains préjugés ont la vie dure, notamment sur la capacité des femmes à avoir les épaules pour gérer un business. Personnellement, je pense qu’elles sont tout aussi bien armées que nous. »

Des difficultés pour estimer leur salaire

Pour 70 % des femmes, la rémunération est un véritable frein d’autant qu’elles constatent qu’il leur est particulièrement difficile à estimer (46 %) tout comme il est, à leurs yeux, compliqué de calculer un salaire (38 %). Il y a dans cette difficulté le reflet des femmes qui ont pris l’habitude d’avoir un salaire inférieur à celui des hommes qui les empêchent d’avoir une […]

Lire l’article

Source : dynamique-mag.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.