generations-X-Y-Z-faire-cohabiter-Hippolyte-Blog

Au sein d’une même entreprise, plusieurs générations sont amenées à se côtoyer et à travailler ensemble. Parmi elles, on y retrouve les générations X, Y et Z. Ces dernières possèdent des particularités à connaître afin de bien les manager et éviter les conflits intergénérationnels. Mais, comment favoriser la cohabitation intergénérationnelle au sein d’une entreprise ? Hippolyte fait le point avec vous sur ce qu’il faut savoir !

Des générations qui se suivent mais ne se ressemblent pas

La génération X très exigeante par rapport aux autres générations

Les membres de cette génération sont nés entre les années 1965 et 1979, juste après les baby-boomers et avant la génération Y. Cette génération a été marquée par les crises économiques et politiques successives, les débuts d’Internet et l’ère numérique.

Pas tout à fait seniors et plus vraiment jeunes, les membres de la génération X ont un profil particulier : ils se montrent exigeants envers les autres et envers eux-mêmes et travaillent dur pour atteindre leurs objectifs. Leur carrière est leur priorité et leur travail représente une des clés de leur épanouissement. Leurs conditions de travail doivent prendre en compte leur vie familiale car ils recherchent l’équilibre entre leur vie professionnelle et privée.

Contrairement à la génération qui les précède, c’est-à-dire les baby-boomers, ils ne sont plus autant attachés à leurs employeurs. Ils remettent en question l’autorité et recherchent avant tout un emploi qui les satisfait plutôt qu’un employeur qui leur correspond.

La génération Y ultra connectée !

La génération Y, généralement rattachée aux « millenials » ou encore aux « digital natives » est née entre les années 1980 et 2000. Ces jeunes actifs ultra connectés ont grandi avec l’Internet et les nouvelles technologies. Plus diplômés que leurs ainés, les membres de la génération Y n’hésitent pas à se former pour évoluer dans leurs carrières. Ils recherchent un travail qui les stimulent où ils peuvent progresser et apprendre continuellement. Ils sont avant tout à la recherche de résultats et d’une bonne qualité de vie, quitte à changer d’entreprise.

La génération Y se différencie des autres générations dans le sens où elle est plus ouverte sur le monde. Ses membres sont plus individualistes que leurs prédécesseurs, ils sont dans l’hyper consommation et très matérialistes. Néanmoins, ils rejoignent la génération précédente par diverses facettes. Leur équilibre professionnel et personnel est aussi important que pour la génération X. Ils respectent également la hiérarchie et cohabitent facilement avec les autres générations.

La génération Z silencieuse mais connectée

La génération Z est la plus jeune génération et concerne les individus nés après les années 2000. Cette génération est connectée en permanence et n’a jamais connu un monde sans Internet. Pour les membres de cette génération, le travail doit être un processus fluide qui apporte du bien-être au quotidien. La génération Z prône l’égalité avec un rapport plus personnel. L’écoute, la confiance, la transparence sont les principales valeurs qu’elle souhaite retrouver. La génération Z est ouverte d’esprit, ose tenter de nouvelles expériences et n’a pas peur de s’opposer au changement. Ces membres sont de véritables prescripteurs auprès de leur communauté dû notamment à leur pouvoir d’influence. Ces futurs adultes sont autodidactes et forment eux-mêmes leurs propres opinions.

La diversité des générations, une source de productivité ?

Pour créer une harmonie et faire cohabiter l’ensemble des générations, les Ressources Humaines doivent s’adapter. En tant que manager, directeur ou recruteur, vous devez veiller à ce que les différences entre les générations n’impactent pas les performances de votre entreprise. Pour qu’une entreprise fonctionne bien, chaque collaborateur doit se sentir bien dans son environnement de travail. Pour cela, vous devez vous appuyer sur les différences de chacun en prenant en compte leur style de vie pour mettre en place une véritable stratégie RH par génération.

Les générations X, Y et Z sont différentes mais aussi complémentaires. En mettant en place un management efficace, chaque collaborateur pourra apprendre et apporter des connaissances à l’autre. La mixité intergénérationnelle possède de nombreux avantages notamment celui du transfert de savoir-faire. La génération X peut échanger ses bonnes pratiques avec les générations Y et Z, c’est ce que l’on appelle le mentorat classique. Les générations Y ou Z à l’aise avec les nouvelles technologies, peuvent en échange accompagner la génération X à mieux utiliser les outils technologiques, c’est ce que l’on appelle le mentorat inversé. Apprendre au contact des autres est un véritable moteur pour les salariés. Ils s’apportent mutuellement des connaissances ce qui booste les performances de l’entreprise.

Les différences peuvent être source de productivité mais aussi être à l’origine de désaccords et de conflits entre les générations. En effet, la vision du travail peut être totalement différente d’une génération à une autre.

Le dernier conseil d’Hippolyte, pour parvenir à une alchimie entre les différentes générations, les collaborateurs doivent reconnaître le travail des uns et des autres et le respecter. Mêmes si des problématiques font surface, cette mixité intergénérationnelle est avant tout un point fort dont vous pouvez tirer profit !

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.