Les grands groupes succombent aux charmes de la conciergerie digitale

La start-up Jobbers s’est lancée sur un créneau porteur. La conciergerie permet de booster la marque employeur tout en améliorant l’efficacité des salarié.

Réserver des billets de train au meilleur prix, trouver un professeur particulier pour ses enfants ou une assurance qui correspond à ses besoins… Certains salariés chanceux peuvent remplir ces tâches chronophages en quelques clics. Leur secret ? Leur employeur les a abonnés à un service de conciergerie digitale entièrement dématérialisé développé par la start-up Jobbers.

Créée en 2013, l’entreprise a développé une offre 100% dématérialisée qui vise à démocratiser la conciergerie d’entreprise : « Les conciergeries classiques sont bien souvent conçues pour le comité de direction et les cadres dirigeants, même si certaines exceptions existent. Mais il n’y avait pas d’acteurs de mass market. Or, nous pensons que tous les salariés devraient avoir droit à une conciergerie », explique Jean Benedetti, fondateur et dirigeant de la société qui compte actuellement vingt collaborateurs.

Selon lui, c’est en basculant vers le digital que la conciergerie peut s’adresser au plus grand nombre : « Digitaliser la conciergerie permet d’éviter la ségrégation puisque tout le monde possède un ordinateur ou un smartphone. De plus, cela n’a aucune emprise foncière sur les locaux d’une entreprise, contrairement à la conciergerie physique », développe le dirigeant de Jobbers, qui peut se targuer d’une belle santé économique. 35 000 salariés ont pour l’instant accès aux services de Jobbers, ce qui a permis à l’entreprise de réaliser en 2016 un chiffre d’affaires de 500 000 euros, chiffre qui devrait passer à 2,4 millions d’ici la fin de l’année.

Jobbers traite 6 000 demandes par mois

Pour accompagner cette croissance, Jobbers compte passer à 60 salariés d’ici la fin de l’année et prévoit une levée de fonds cet été afin de partir à la conquête de plusieurs pays européens. Pour le moment, la start-up est quasiment seule sur ce marché de niche : « Mais les entreprises prennent conscience de l’importance de la qualité de vie au travail et cherchent de plus […]

Lire l’article

Source : Lucas Jakubowicz – JDN

 
Jean-Christophe DROUARD
Co-Fondateur et Directeur de Mission de Fexter2
Jean-Christophe DROUARD on EmailJean-Christophe DROUARD on FacebookJean-Christophe DROUARD on GoogleJean-Christophe DROUARD on LinkedinJean-Christophe DROUARD on TwitterJean-Christophe DROUARD on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :