Le monde bénéficie pour l’heure d’une assez grande liberté d’information en matière d’intelligence artificielle. Les avancées technologiques sur lesquelles planchent les spécialistes peuvent donc être mises en œuvre relativement aisément par quelqu’un disposant de connaissances et compétences suffisantes. Nous sommes là dans une situation combinant l’approche « Platform Thinking » (il y a moyen d’élaborer le produit…) et la disponibilité de la technologie nécessaire.

A titre d’exemple, l’édition 2018 de la conférence KDD traitait des dernières avancées théoriques et pratiques dans le domaine de l’intelligence artificielle : la vision, l’automatisation des flottes de véhicules, les voitures autonomes, etc… Bien évidemment, certaines entreprises tentent ici de se positionner aux avant-postes. Mais une grande partie de ce vaste domaine demeure libre de toute contrainte ou mainmise.

Il règne de fait une sorte de grande liberté autour de l’intelligence artificielle, et pour l’instant celle-ci n’est nullement affectée ou entravée par les réglementations. Mais cela risque de changer rapidement, en raison notamment des contraintes de plus en plus strictes en matière de confidentialité des données (cf. la réglementation RGPD et la saga Facebook).

Il serait certes tentant, dans le climat de crainte que pourraient éventuellement susciter des règlements et des articles de presse à la tonalité négative, de renoncer à utiliser les données. Ce serait une erreur. Les entreprises doivent continuer à afficher leur volonté de se situer à la pointe de l’innovation en s’appuyant sur une utilisation créative des données. Cela étant, compte tenu de l’absence actuelle (et pour combien de temps ?) d’un arsenal législatif strict visant à régir l’intelligence artificielle, il incombe aux entreprises de poursuivre leur avancée en toute conscience, d’une manière susceptible de laisser libre cours à l’innovation, sans pour autant faire l’impasse sur les questions éthiques.

Le vrai danger pour les entreprises serait d’être confrontées à une régulation édictée par des instances peu […]

Lire l’article

Source : Florian Douetteau – usinenouvelle.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.