Et si on parlait de sexe ? Non, n’éloignez pas vos enfants et vous, Messieurs ne commencez pas à fantasmer. Je vous propose seulement de poser une question à laquelle personne ne répond ou ne souhaite répondre : pourquoi les RH sont-elles devenues en quelques années un repaire de filles, et pourquoi les entreprises ne trouvent-elles pas suffisamment de femmes ingénieures ou de femmes informaticiennes ? Dans un monde où certains internautes s’indignent parfois un peu rapidement pour se mettre personnellement en valeur, je tiens à préciser que mon propos ne se veut en rien provocateur, et que je souhaite seulement apporter un éclairage sur un sujet jamais traité dans les articles spécialisés en RH. Merci de garder cela à l’esprit avant de me taxer de sexisme – une attitude que j’ai en horreur – ou de quoi que ce soit d’autre !

On pourrait, en parlant de répartition des sexes dans les professions, préciser que les avocats et les médecins sont déjà passés par cette tendance à la féminisation, et ajouter que les professions financières en prennent également le pli. Pour parodier la chanson : « où sont les hommes » ? Vous ne me direz pas qu’ils sont tous ingénieurs ou informaticiens ! Commerciaux, peut-être ? Sur ces mouvements, il y aurait une thèse à écrire. Alors, contentons-nous seulement d’essayer de comprendre pourquoi les RH se sont autant féminisées.

Cela peut se jouer dès la naissance, voire avant

Il n’est pas nécessaire de s’étendre sur le sujet, mais l’incidence des choix parentaux sur la couleur de la chambre du bébé et les accessoires n’est, déjà, pas innocente. Par la suite, le regard des grands-parents et beaux-parents participe à l’établissement des orientations ultérieures, et le primaire à l’école marque d’une façon indélébile ce qui favorisera la construction des représentations mentales, parties prenantes des perceptions infantiles sur les métiers. Une profession assise ou une profession debout ? […]

Lire l’article

Source : André Perret – parlonsrh.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.