Jeunes diplômés cadres, voici 4 secteurs méconnus et qui recrutent !

Alors que l’emploi des cadres est au beau fixe, le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ) publie ce jeudi 21 février son guide des secteurs qui recrutent. Dont certains restent encore peu connus alors qu’ils sont à la recherche de (beaucoup) de main d’œuvre.

En 2019, il fait toujours aussi bon d’être salarié cadre. Entre 270.000 et 292.000 cadres devraient être recrutés dans le courant de l’année, d’après les dernières prévisions de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publiées mercredi 20 février. Et pour les jeunes diplômés, tous les voyants sont au vert : les cadres de 1 à 5 ans d’expérience devraient représenter environ un tiers de l’ensemble des recrutements, et même près de 6 recrutements sur 10 si on élargit le spectre aux cadres de 1 à 10 ans d’expérience, toujours selon l’Apec.

Et les offres d’emploi se cachent parfois, aussi, au sein de secteurs souvent méconnus des jeunes diplômés. C’est l’un des enseignements du guide annuel du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), “Ces secteurs qui recrutent”, publié ce jeudi 21 février. Pour Capital, Michel Tardit, spécialiste de l’emploi et chargé de veille documentaire du CIDJ, a sélectionné quatre secteurs en quête de main d’oeuvre et oubliés des jeunes cadres arrivant sur le marché du travail.

Jusqu’à 5.000 emplois par an dans l’agroéquipement

Agroéquipement, machinisme agricole… peut-être n’avez-vous jamais lu ou entendu ces termes. Pourtant, ils correspondent à une filière économique qui représente environ 100.000 emplois, que ce soit dans des PME ou des grands groupes industriels français, d’après les chiffres fournis par le ministère de l’Agriculture. Les entreprises de l’agroéquipement sont celles qui produisent tracteurs, moissonneuse-batteuse, matériaux de récolte pour les grandes cultures ou encore équipements pour espaces verts. “Le secteur recrute entre 4.000 et 5.000 personnes chaque année”, indique Michel Tardit du CIDJ, se basant sur les données du Syndicat National des Entreprises de Service et de Distribution du Machinisme Agricole (Sedima), mais aussi d’Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement. “Les postes de jeunes diplômés cadres sont concentrés dans l’ingénierie R&D, les nouvelles technologies comme la […]

Lire l’article

Source : – capital.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Designed using Magazine Hoot. Powered by WordPress.