« Dans la tête des investisseurs, l’âge limite [d’un entrepreneur] est de 32 ans. Au-delà, ils commencent à être sceptiques », confiait Paul Graham, fondateur de l’incubateur le plus prestigieux du monde, Y Combinator. Et oui, la trentaine passée, il se pourrait qu’on soit déjà professionnellement périmés. À en croire certains témoignages, le jeunisme, que le Larousse définit comme la “tendance à exalter la jeunesse, ses valeurs, et à en faire un modèle obligé”, aurait gangrené le monde de l’entreprise. Mises au placard, licenciements, blocage des promotions au profit de professionnels plus “frais”. Certains seniors seraient désavantagés au travail.

Pourtant, dans les entreprises du CAC 40, les cabinets de conseil, dans le domaine politique ou médical, la majorité des postes à responsabilités sont occupés majoritairement par des seniors, et certains juniors semblent souffrir de difficultés à s’insérer dans le monde du travail. Alors, la tendance du jeunisme existe-t-elle réellement ? Analyse.

Jeunisme : de quoi parle-t-on ?

Le “jeunisme”, cette tendance à privilégier les plus jeunes au détriment des seniors, est difficilement mesurable puisqu’il s’incarne surtout dans les témoignages de salariés qui en souffrent.

Des clichés tenaces

Mais de quoi “accuse”-t-on les plus expérimentés ? En start-up, alors que l’employé modèle est « jeune et dynamique », selon la formule des Echos, les seniors y sont parfois perçus comme peu agiles et innovants.

Une étude de l’Apec pointe les divergences de perception quant aux valeurs et savoir-être des seniors et juniors. Les plus âgés sont perçus, par l’échantillon interrogé, comme fortement attachés à leur entreprise, organisés, respectueux des principes éthiques et rigoureux. Les jeunes, quant à eux, seraient attentifs à leur carrière, soucieux d’apprendre, à l’aise avec la technologie et créatifs. Dans une société où de nouveaux métiers éclosent toutes les semaines et où la technologie mue de plus en plus vite, les entreprises ont tendance à mettre l’accent sur la […]

Source :  Nora Léon – welcometothejungle.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.