Le kebab est-il devenu un sujet politique en Europe ?

Si la phrase peut faire sourire, elle est néanmoins sérieuse. Le kebab, ce « fast-food » favori des Français aux côtés du burger a été récemment l’objet d’attention et polémique inédites, révélant aux Européens des enjeux peu explorés.

Retour en décembre 2017 : la commission santé du Parlement européen décide d’interdire les additifs phosphatés dans les broches de viande congelée. L’arrêté suscite une levée de boucliers inattendue.

Ce qui devait se résumer à la simple régularisation administrative d’une situation existante prend en quelques jours un tour politique imprévu.

Sauver le kebab

L’eurodéputée allemande Renate Sommer (CDU) est la première à déclencher les hostilités sur sa page Facebook déplorant une décision qui pénaliserait les restaurateurs et « entraînerait la perte de milliers d’emplois ».

La rumeur enfle et fait bientôt le tour des rédactions européennes : dès le lendemain, Bild relaie les craintes de l’eurodéputée, bientôt suivi par le Guardian, La Repubblica ou El País.

Face au tollé, les eurodéputés décident deux semaines plus tard de se retrancher derrière la future évaluation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour suspendre la décision de la commission santé.

Un micro-événement bien moins anecdotique qu’il n’y paraît. Des médias traditionnels aux réseaux sociaux, la vague de réactions amusées, éplorées, outrées ou ravies a montré que le kebab, derrière son apparente trivialité, cristallisait au contraire les questionnements sociaux, politiques et identitaires traversant aujourd’hui les sociétés européennes.

Paristanbul, Paris. Gideon/Flickr, CC BY

Le kebab et l’Europe : je t’aime, moi non plus

Le kebab et l’Europe, c’est d’abord l’histoire du succès stupéfiant d’un sandwich que rien ne prédisposait à devenir autant le casse-croûte de l’ouvrier que l’étendard culinaire du noctambule.

Son arrivée en Europe remonte au milieu des années 1930 lorsqu’une poignée de […]

Source : Pierre Raffard  – theconversation.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.