L’Intelligence artificielle et la blockchain peuvent-elles se combiner ?

L’intelligence artificielle comme la blockchain sont des technologies qui participent au changement du monde, mais leurs applications restent actuellement très techniques et peu connues du grand public, même si l’intelligence artificielle devient de plus en plus connue. Pourtant très distinctes, ces technologies pourraient collaborer ensemble afin d’offrir un panel d’applications plus vaste. En combinant les avantages de chaque technologie, nous pourrions contourner certaines contraintes. L’intelligence artificielle et la blockchain peuvent-elles se combiner ou sont-elles incompatibles ? 

Comprendre l’intelligence artificielle et la blockchain

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? 

L’intelligence artificielle est une discipline scientifique visant à faire reproduire par une machine les capacités cognitives humaines (raisonnement, langage, perception, etc.). Avec des méthodes d’apprentissage, l’intelligence artificielle analyse de données afin d’organiser les informations et apprendre à résoudre des problèmes, mais dans les systèmes basés sur des règles ou de la logique, la résolution de problème est programmée par l’homme. Afin d’éviter toutes erreurs, comme avec le chatbot nazi de Microsoft qui avait été conçu pour apprendre à adapter son langage aux comportements des internautes au travers des échanges de ces derniers. Les échanges du chatbot de Microsoft devient nazi en apprenant des messages provocateurs des internautes. Ainsi l’intelligence artificielle a besoin d’un grand nombre de données fiables, mais cela dépend du référentiel de donnée auquel l’intelligence artificielle à accès.  La blockchain pourrait-elle résoudre ces problèmes de quantité et qualité de la donnée ?

Qu’est-ce que la blockchain ? 

La blockchain est un système technologique reposant sur un enchaînement de bloc permettant de stocker et transmettre l’information. Cette chaîne d’informations constitue une base de données mondiale accessible à tous les utilisateurs. La blockchain fonctionne sans aucun organisme de contrôle. Pour garantir l’authenticité de l’information, chaque utilisateur la valide à l’aide de la cryptographie Dès qu’un utilisateur effectue une transaction en implémentant une information à travers la blockchain, elle est regroupée avec les […]

Lire l’article

Source : Léa SALMERON – mbamci.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.