Dans une société de la performance, la femme se doit d’être parfaite dans tout ce qu’elle fait. Sinon, c’est clouée au pilori qu’elle finit. Et si nous décidions d’assumer nos défauts? 

Encouragées par de nombreux livres (y compris ce blog, je l’avoue) bon nombre de personnes voudraient nous dessiner une vie parfaite.
Vous n’avez pas la capacité de vivre le Morning Miracle? Vous manquez de volonté!
Vous ne rentrez plus dans le jean de vos 20 ans? Vous n’auriez pas dû reprendre du gâteau!
Vos enfants ne sont pas des surdoués admis dans les meilleurs lycées? Vous auriez dû les inscrire aux cours de clavecin…

Avec les réseaux sociaux, nous arrivons à nous mettre une pression incroyable de perfection basée sur des cas isolés. Internet a cette capacité de sortir une histoire du lot et à […]

Lire l’article

Source : blogs.marieclaire.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.