La mode de seconde main comme réelle alternative

Aujourd’hui, suite de notre série « Mode et Environnement ». Dans le précédent article, on s’intéressait aux marques de mode éco-responsables, on poursuit à présent avec ce qui s’impose de plus en plus comme une alternative en matière de consommation responsable : acquérir des vêtements de seconde main ! Si traditionnellement cette offre s’adressait essentiellement aux étudiants à la recherche de vêtements pas chers et aux amateurs de look vintage, l’engouement pour l’occasion est tel que d’après une étude américaine (réalisée par l’institut de recherches GlobalData pour le site américain thredUP), le marché des vêtements d’occasion qui représentait 21,2 milliards d’euros en 2018, représentera 45 milliards d’euros en 2023. Certains analystes prévoient qu’il dépassera le marché du luxe d’ici 2022 et celui de la fast fashion en 2028 ! La mode de seconde main c’est donc vraiment du sérieux.

1. Les boutiques physiques de vêtements d’occasion

Historiquement, lorsqu’on souhaitait acquérir des vêtements d’occasion, on s’orientait vers les friperies et autres dépôts ventes. Avant d’être considérée comme un haut lieu de mode, elles servaient à la bourgeoisie de lieu pour s’encanailler au XIXè siècle. Dans les années 60, on passait leur porte pour récupérer des uniformes et détourner leur port à des fins contestataires. Clairement, avant de devenir une véritable hype, ce genre de services (qui ne datent pas d’hier) avait un but social. C’est le cas par exemple d’Emmaüs, lancé dans les années 50 par l’abbé Pierre. En effet, le mouvement avait (et a toujours) alors pour action la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, par des moyens divers et adaptés, les principaux étant la récupération et le réemploi d’objets en tout genre.

FRIPES RENNES

Mais aujourd’hui, les boutiques de vêtements d’occasion ont évolué et se sont adaptées à une demande bien particulière : celle de consommer autrement, celle de consommer plus intelligemment. Si elles font partie du paysage urbain depuis des décennies, les friperies se sont modernisées, soignant la présentation des vêtements pour se […]

Lire l’article

Source : Joe – commeuncamion.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.