La découverte d’une centaine de dessins de bateaux près du tombeau d’un grand pharaon égyptien, Sésostris III, ajoute un peu plus à son étrangeté.

Vers 2100 ans av. J.-C., le royaume égyptien connaît ses premiers déboires. L’unification du nord et du sud du pays, lentement obtenue un millénaire auparavant, vole en éclats. Famines et conflits internes affaiblissent le royaume. Puis arrivent les pharaons du Moyen Empire, qui réunifient le pays et mettent fin peu à peu à cette relative instabilité. Hérauts du rétablissement de l’ordre ancien, ils reprennent d’ailleurs nombre de leurs traditions aux dynasties les plus anciennes. Mais ils s’attellent surtout à une reprise en main du royaume, réformant en profondeur l’appareil d’État.

Lire l’article

Source : Nicolas Constans – lemonde.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.