La dernière étude du cabinet Lecko confirme la progression des réseaux sociaux internes et offre une cartographie des solutions du marché.

Lecko a encore fait salle comble pour la présentation, le 26 janvier, de la 9e édition de son étude annuelle sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Un document très dense sur l’état de l’art, qui permet de nourrir les réflexions des entreprises sur le déploiement de ce type d’outil.

Pour Arnaud Rayrole, directeur général du cabinet de conseil (qui revendique plus de 100 projets de RSE dans des grandes structures), les doutes ne sont plus permis : « La mise en réseau de l’organisation progresse ». Lentement, mais sûrement. En 2016, les entreprises suivies par Lecko, explique-il, ont élargi leur population d’utilisateurs. « Les plus avancées ont donné un accès à tous leurs collaborateurs et embarqué plus de 50 % de leurs effectifs dans des initiatives collaboratives ».

Encourager les porteurs d’initiatives

« Solution organisationnelle » pour adapter l’entreprise à la transformation digitale, la collaboration permise par les RSE est une problématique « de mieux en mieux prise en charge ». Et « les RH, longtemps […] à l’écart de ses sujets, intègrent cette évolution culturelle au cœur du “travailler autrement” », note l’étude. Qui insiste sur la nécessité d’encourager les porteurs d’initiatives en créant un climat bienveillant, afin de permettre l’émergence de nouvelles approches.

« Il faut également intégrer la collaboration au sein des processus, même si l’offre technologique, par manque d’interopérabilité, ne facilite pas les choses », ajoute Arnaud Rayrole. Pour qui la « digital workplace » n’est encore qu’un mythe.

L’étude RSE tome 9 offre, comme toujours, une analyse fouillée des solutions du marché, évaluées sur des usages pouvant venir au service du processus, de la transversalité ou de la productivité. Elle est librement téléchargeable sur le site du cabinet de conseil.

Voir l’article

Source : Hélène Truffaut – wk-rh.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.