Le syndrome de l’autodidacte

Les autodidactes sont encore mal reconnus et leurs parcours professionnels souvent atypiques malgré leur capacité à se former et…

“Tu as fait quelles études pour faire ça ?” Voilà, en substance, la question la plus déstabilisante qui soit pour un autodidacte. Et ma réponse, toujours entremêlée de gêne et de frustration : “Aucune …” Il m’arrive souvent de percevoir une déception dans l’oeil de mon interlocuteur à ce moment précis.

Car, il faut bien l’avouer, c’est le soucis de l’autodidacte, ce manque de légitimité qu’il ressent ou qu’on lui fait ressentir, et rien n’est fait pour mettre les autodidactes à l’aise. Le diplôme prime toujours plus que les compétences en France, et le cursus scolaire ou universitaire reste toujours le garant de notre légitimité au poste que l’on occupe.

Ils se perçoivent souvent comme des trompeurs qui abusent leurs collègues, leurs amis et leurs supérieurs. Ces personnes vivent dans le doute et pensent qu’un jour elles seront démasquées et que quelqu’un fera la preuve de leur incapacité. Les autodidactes ne sont toutefois pas les seuls à souffrir de ce manque de confiance. 60 à 70 % des personnes douteraient, à un moment ou à un autre de leur carrière, de la réalité ou de la légitimité de leurs succès.

Ce syndrome empêche les personnes qui en sont victimes de développer pleinement leur potentiel, puisqu’elles se remettent constamment en question.

Moi-même, j’alterne régulièrement les périodes d’auto-satisfaction et de découragement. Il m’arrive à la fin d’un projet bouclé de me dire : “Ca c’est pas mal, mais serai-je capable de rééditer l’exploit ? Etait-ce un coup de chance ?” Mais, je vous rassure tout de suite, je n’ai pas l’intention de m’épancher longuement et de débattre de ma condition dans ce post mais simplement de nous passer un […]

Lire l’article

Source : Stéphane Torregrosa – squid-impact.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.