Non, l’empathie n’est pas une vertu indispensable au travail et c’est un professeur de psychologie qui le dit.
L’empathie au même titre que la bienveillance ou la loyauté est une star des soft skills. La faculté intuitive de se mettre à la place des autres et de percevoir ce qu’ils ressentent* serait la clé pour comprendre les besoins des clients, prendre des décisions et gérer une équipe de façon efficace et juste. Et pourtant, Against empathy, une recherche publiée par Paul Bloom, un psychologue canadien et professeur à l’université de Yale, vient battre en brèche ce mythe de l’empathie, reine des compétences sociales.

Prendre des décisions biaisées

Selon le chercheur, l’empathie est un sentiment biaisé qui devrait être cantonné à la sphère de l’intime. L’être humain serait […]
Lire l’artcle

Source : Quentin Velluet – cadremploi.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.