Les retraites complémentaires du privé indexées sur l'inflation

Les partenaires sociaux ont mis vendredi la dernière main à un projet d’accord sur les retraites complémentaires du secteur privé, qui devraient ainsi être réindexées sur l’inflation ces prochaines années, après cinq ans de gel ou de sous-indexation.

Tout en exprimant des réserves, la plupart des cinq syndicats concernés – à l’exception de la CGT – ont plutôt bien accueilli ce compromis, qu’ils pourraient signer la semaine prochaine, après avoir consulté leurs instances respectives.

Au terme d’une ultime réunion au siège Medef, à Paris, patronat et syndicats ont donc bouclé les négociations sur les orientations de la période 2019-2023 du régime Agirc-Arrco, dont la fusion est entrée en vigueur le 1er janvier 2019.

« Pouvoir d’achat des retraités »

« L’essentiel de l’accord, c’est de garantir pendant quatre ans le maintien du pouvoir d’achat des retraités, et non pas de certains retraités soumis à des conditions de ressources, mais de tous les retraités », a résumé Claude Tendil, du Medef.

« Ça ne déséquilibrera pas un régime qui a 70 milliards de réserves », a-t-il ajouté.

Outre la valeur de service du point, le texte fixe la valeur d’achat du point, le montant des prélèvements affectés à l’aide sociale ou encore les compétences du conseil d’administration.

La valeur de service du point, qui détermine le montant des pensions, évoluera au moins au même rythme que les prix à la consommation, hors tabac, de 2019 à 2022, peut-on lire dans le projet d’accord national interprofessionnel.

Le conseil d’administration du régime pourra décider certaines années d’un bonus allant jusqu’à 0,2% par rapport à l’inflation.

Finances redressées

Le patronat a également accepté d’élargir le champ des personnes qui ne seront pas soumises au malus – ‘coefficient de solidarité’ ou ‘décote’ qui minore la pension de l’affilié de 10% pendant trois ans si ce dernier liquide ses droits à la date à laquelle il bénéficie du taux plein au régime de base.

La dérogation est élargie aux chômeurs en fin de droits, aux […]

Lire l’article

Source : Photo : Charles Platiau – challenges.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.