Ancienne « ménagère de moins de 50 ans », la Digital Mum fait le bonheur des publicitaires. Ultra-connectée et dans la période de consommation la plus intense de sa vie, c’est une cible idéale pour les marques. Et généralement, c’est elle qui gère les achats de la famille. Partons à sa rencontre.

Premier constat : la Digital Mum est une millennial. Avec au moins un enfant à charge, elle a entre 25 et 35 ans et consomme de manière active et intelligente. Son crédo ? « Jamais sans mon smartphone. » Considéré comme un outil essentiel, son téléphone l’accompagne dans ses premiers pas de maman… et ce, dès la grossesse. C’est d’ailleurs le moment de s’équiper et de faire le plein de conseils. Les marques se doivent d’être à l’écoute des besoins de futures mamans et être présentes dans cette période de recherche, propice pour s’insérer dans sa nouvelle vie, et ses nouveaux usages. Décryptage des meilleures façons de lui parler.

#1  – Jouer la transparence

Ultra-connectée rime avec ultra-informée : oui, la nouvelle maman sait. Chaque produit – alimentaire ou non-, est inspecté soigneusement. Elle veut savoir ce que son bébé consomme… et applique même cette rigueur au reste de la famille. Pour les marques, c’est l’occasion de mettre en avant leur processus de fabrication en toute transparence.

Pour Blédina, l’agence R2 a imaginé le film L’Odyssée du Petit Pot. Une manière ludique de conter l’histoire d’un produit phare, et ce, du […]

Source : Agence R2 – ladn.eu

Lire l’article
Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.