Pendant toute une partie de notre vie, nous passons la majorité de notre temps éveillé à travailler. Il n’est donc pas étonnant que notre métier joue un rôle fondamental dans la construction de notre bonheur. Bien sûr, le bonheur, le bien-être subjectif est multidimensionnel et il ne dépend pas seulement de notre travail ou de notre vie professionnelle.

D’autres facteurs entrent en jeu : la situation familiale, amoureuse, la santé. Mais le travail ayant une place tellement centrale dans les économies modernes, il déteint sur toutes ces dimensions. Et il est intéressant de noter que parmi tous les métiers possibles, tous ne contribuent pas de la même façon à nous rendre heureux.
Lire l’article
Source : Clément Fournier – e-rse.net

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.