Tout individu a probablement déjà fait l’expérience d’une relation difficile avec un supérieur hiérarchique. Bien que toute relation sociale ne soit pas toujours simple, il semble que quelque chose dans la relation de pouvoir puisse déstabiliser l’interaction entre deux individus. Mais qu’entend-on d’abord par « pouvoir » ? Le mot pouvoir provient du latin potere, qui signifie avoir la capacité de. Bien que d’après l’étymologie, le pouvoir réside dans la personne qui le détient, le pouvoir est avant tout un concept relationnel, qui dépend du niveau d’influence ou de contrôle qu’un individu a sur un autre individu.

Cette capacité d’influence impacterait-elle alors la façon dont un individu fonctionne et gère ses relations sociales ? La recherche en sciences cognitives révèle en effet que la montée en hiérarchie d’un individu n’est pas anodine pour ses ressources cognitives : le pouvoir transformerait la façon dont un individu interagit avec le monde et les autres. D’après ces études, cette situation pourrait avoir à la fois des conséquences positives pour l’individu, et des conséquences négatives pour sa vie sociale.

Le pouvoir dynamise l’individu

Le pouvoir serait un « accélérateur psychologique ». Il impacterait particulièrement les comportements qui sont orientés vers des buts : il aiderait l’individu à définir des objectifs, à focaliser son attention dessus, à se lancer à leur poursuite, et à déployer les […]

Source : Le blog des experts des neurosciences – usinenouvelle.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.