D’après le cabinet Hay Group, le turnover dans le monde s’élève à 23% en 2013 et 2018. Concrètement cela veut dire que 23% des effectifs mondiaux ont été renouvelés dans cette période. Si l’on se concentre sur la France, ce taux est en forte hausse passant de 13,7% en 2013 à 15,1% en 2018. L’inadéquation entre les valeurs d’un salarié et la culture de l’entreprise est la cause de 49% des ruptures de contrat survenant dans les premiers mois après l’embauche.  Quelles sont les causes de ce fort turnover et comment le faire baisser ?

L’argent ne suffit plus à fidéliser les collaborateurs

Dans une enquête menée en 2012 par Kelly Services, on constate que le salaire et les autres avantages n’arrivent qu’en 5ème position dans le choix d’un salarié de rester dans l’entreprise. En première position, on retrouve le bien-être,  suivi par l’équilibre vie pro – vie perso, la recherche infructueuse de meilleures opportunités, les perspectives d’évolution et pour finir la rémunération.

Si le salaire n’est pas le critère le plus important, le départ d’un salarié et son remplacement vous coûtera en revanche 3 à 6 mois de salaire selon le poste à pourvoir. Ce chiffre peut même monter à 9 mois selon les méthodes de calcul, notamment si vous intégrez la perte de productivité. C’est donc en cas de départ que vous aurez à dépenser plus ! 32% des employés pensent souvent à changer d’emploi en France, c’est dire s’il vous faut agir pour fidéliser vos collaborateurs, notamment vos talents.

Gagner plus oui, mais surtout vivre mieux pour fidéliser plus

Et si vos salariés changeaient d’emploi, mais au sein même de votre entreprise ? C’est pour vous un moyen de fidéliser 32% de vos salariés (ceux qui pensent à changer d’emploi donc). C’est l’art de la fidélisation par la formation et l’évolution. Pour cela, il vous faudra […]

Source : Christophe – corporate.prismo.io

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.