Mentir est un sport national. Et c’est d’autant plus vrai dans le monde professionnel. Heureusement, la majorité des mensonges au travail sont dérisoires et sans conséquence. Mais une petite proportion d’entre eux peut avoir des répercussions importantes pour votre entreprise, vos collègues et votre carrière. Alors, est-ce mal de mentir au bureau ? Quels sont les risques ? Tour d’horizon des petits et gros mensonges les plus courants dans l’open-space.

Pourquoi ment-on ?

79% des managers indiquent avoir déjà menti à leurs collaborateurs et 59% le font pour éviter d’éventuels conflits. Claudine Biland, auteur de Psychologie du menteur, a identifié deux types de mensonges : le mensonge altruiste qui vise à ne pas faire de peine ou à faire plaisir à un collègue… et le mensonge égoïste qui permet d’obtenir quelque chose (une meilleure réputation, un avantage matériel, contourner un conflit). Et c’est souvent ce dernier qui peut dégénérer.

Mensonge égoïste : petite erreur ou faute grave ?

Sur l’échelle du mensonge, tous n’ont pas les mêmes conséquences pour l’entreprise et les mêmes risques pour votre carrière.

Mentir sur son CV pour obtenir un poste.

Une pratique courante pour 65% des candidats. Mais est-elle sans risque ? À savoir, la justice considère que c’est à l’employeur de vérifier la véracité de votre CV… mais un mensonge découvert sur le tard ne reste pas impuni pour autant. Dans le cas des professions réglementées (avocat, infirmier, expert-comptable, etc.), s’inventer un diplôme peut avoir des conséquences pénales lourdes : amende et peine d’emprisonnement. Pour les autres métiers et selon les conséquences de votre mensonge sur l’entreprise, vous vous exposez “simplement” à des sanctions pouvant aller de l’avertissement au licenciement. Mais au delà des implications légales, c’est votre quotidien qui pourrait en souffrir : mauvaise réputation, perte de confiance de vos collègues, etc.

Alors, c’est grave ou c’est pas grave ?

  • S’inventer une passion pour la […]

Source : Marlène – welcometothejungle.co

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.