Le photojournalisme, une nouvelle forme de créativité

Les millennials sont allergiques à l’esbroufe et au tape-à-l’œil. Pour être populaire, une marque doit accepter de se montrer sous son vrai jour. Un changement de paradigme important qui laisse entrevoir une génération non-filtrée… Décryptage extrait du rapport Golden Club réalisé par la rédaction d’INfluencia et en partenariat avec M6 Publicité.  

Oubliez les singes et leurs messages supposément rigolos comme « Micro Crapoto, Maouss Costo ». N’imaginez plus catapulter des voitures du pont d’envol d’un porte-avions pour faire rêver la future ménagère. Ne demandez pas à un éléphant de s’asseoir sur le capot de votre vieille guimbarde pour la « transformer » en une jolie citadine. Ces spots, qui ont reçu pourtant moultes récompenses, ne risquent pas d’encourager les millennials à délier les cordons de leur bourse. Les « jeunes », qui sont nés à partir de la fin des années 90 et qui ont grandi avec internet, n’ont plus la « culture pub » de leurs parents. Ils détestent les réclames « à la papa ». Les plus anciens changent de chaîne dès qu’un spot promotionnel apparaît sur leur petit écran.

Concernant les moins âgés ( 15-24 ans ), accrocs au numérique, leur consommation TV, et ce n’est pas rien, est en moyenne de 1H27 par jour. Selon une récente étude de l’agence de relations publiques McCarthy Group, 84% des millennials affirment de ne pas aimer la publicité et s’ils devraient chiffrer sur une échelle de 1 à 5 la confiance qu’ils portent aux campagnes des annonceurs, leur note ne dépasserait pas… 2,2. Cette gifle ne signifie pourtant pas que les « Y » n’apprécient pas les griffes. Bien au contraire. « Cette génération ne déteste pas les marques, expliquait lors d’une conférence de l’Interactive Active Bureau (IAB) Erin McPherson, responsable du contenu stratégique chez l’opérateur américain Vérizon, un studio de production spécialisé dans les vidéos en ligne. Ce qu’elle n’aime pas, c’est la publicité… ». Une chose et une seule fait vibrer la corde sensible des millennials : l’authenticité.

Génération no-bullshit

Cette génération no-bullshit souhaite que les marques se présentent le plus simplement et le plus honnêtement possible. Ces « jeunes » peuvent être très fidèles à des labels qui partagent leurs valeurs. Un rapport du cabinet Nielsen en a distingué cinq principales. Les Y accordent tout d’abord une grande importance à leur famille. Ils veulent s’occuper de leurs enfants et prendre soin de leurs parents. Même s’ils sont souvent touchés par le chômage et la précarité, 75% des millennials font des donations à des associations et 57% consacrent une partie de leur temps au bénévolat. Ils aiment ainsi que les entreprises mettent au point des programmes pour aider la société dans son ensemble. Leurs préoccupations pour la protection de l’environnement les rapprochent également des marques soucieuses de développement durable. […]

Lire la suite

 
PRESENCE MEDIA
Vous accompagner face aux medias
PRESENCE MEDIA on EmailPRESENCE MEDIA on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :