Retour sur les raisons qui peuvent pousser les sociétés à ne pas recruter d’alternants, mais aussi et surtout sur les avantages de ce mode de recrutement !

Selon un article paru dans Les Echos, 52% des jeunes en recherche d’alternance ou d’apprentissage en 2016 n’ont pas réussi à trouver une structure pour les embaucher !

L’alternance, l’apprentissage ou encore « le contrat de professionnalisation » présentent de nombreux avantages, pour les étudiants mais aussi pour les entreprises. Ces dispositifs permettent à des étudiants, souvent en fin d’études, de se former directement au sein d’une entreprise, tout en suivant un cursus universitaire financé par la structure qui les accueille.

La période de « professionnalisation » offre aux étudiants la possibilité de valoriser leur parcours grâce à une expérience professionnelle plus conséquente, déterminante lors de leur entrée sur le marché de l’emploi. L’accès au premier emploi peut s’avérer plus ou moins difficile pour des jeunes diplômés à qui l’on demande de plus en plus d’avoir déjà « de l’expérience en entreprise ».

Dans ce contexte, l’alternance constitue une voie intéressante pour des étudiants souhaitant mettre toutes les chances de leur côté en vue de leur prochaine insertion professionnelle.

Cependant, malgré le développement des politiques publiques incitatives en faveur de l’alternance, certaines entreprises restent encore réticentes à embaucher des alternants ou apprentis. Dans cet article, retour sur les raisons qui peuvent pousser les sociétés à ne pas recruter d’alternants, mais aussi sur les avantages que ce mode d’apprentissage, et d’intégration de salariés, peut représenter !

1) Le constat sur le recrutement des alternants

Selon une enquête publiée par RégionsJob, 68% des alternants ont jugé que trouver une entreprise était la difficulté la plus importante qu’ils aient rencontré dans le cadre de leurs études !

Souvent présentée comme « la voie royale » pour trouver un premier emploi plus facilement, ce système alliant études et travail fait chaque année des milliers de déçus. En effet, un grand nombre de jeunes ne peuvent finalement pas suivre leur année d’études alternée n’ayant pas réussi à trouver une entreprise d’accueil. Faute d’avoir trouvé une entreprise, ils ne peuvent donc pas financer leur cursus, souvent payant en école de commerce, d’ingénieur ou de management, et sont dans l’obligation de remettre en question leur choix d’études. Quand certains privilégieront de rejoindre un cursus […]

Source : La rédaction digitalrecruiters.com

Lire l’article
Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.