Vous avez certainement déjà été témoins de la guerre qui se joue entre les générations au travail. Ces petites incompréhensions sont dues à l’éducation, à l’histoire, mais aussi aux nouvelles technologies. Mais pas d’inquiétude, elles peuvent être évitées et de manières très simples. Analyse et décryptage.

La génération X, les 35-50 ans, ne supporte pas de voir les petits nouveaux de l’entreprise sans arrêt sur leur portable. Mais ils n’ont pas le temps de s’occuper des jeunes recrues, ni des baby-boomers qui préfèrent rester dans leur coin. Ces situations vous disent quelque chose ? Normal, ces conflits entre générations sont assez fréquents en entreprise. Selon le dernier baromètre 2016 de l’observatoire du management intergénérationnel, ces conflits existent dans plus d’une entreprise sur deux (58 %) en France. Mais les organisations ne changent pas leurs pratiques en interne pour autant, toujours selon l’observatoire.  Exemple avec la génération Y (20-35 ans) : sur 20 % des entreprises qui déclarent prendre en compte les attentes des jeunes dans leurs décisions, seul 14 % d’entre elles adaptent leurs pratiques managériales. Et 10 % des entreprises adaptent vraiment leurs politiques de ressources humaines.

« Il y a des féministes qui agissent mais pas des générationistes »

Malgré l’omniprésence des conflits entre générations au bureau, la prise de conscience a été un peu tardive et s’est révélée être une priorité moindre pour les entreprises, selon Anne Thevenet-Abitbol, directrice éditoriale et artistique du programme Octave, -un séminaire qui traite de la transformation des entreprises à l’ère du numérique en s’appuyant sur l’ensemble des générations-. Elle explique : « les entreprises priorisent davantage la parité homme-femme dans l’entreprise que la bonne entente entre les générations, s’il y a en effet des féministes qui agissent, on n’a pas encore rencontré des générationistes ».

Les 3 causes de la discorde

[…]

Lire l’article

Source : Farah Sadallah – cadremploi.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.