Un employeur peut-il se voir notifier un redressement URSSAF résultant de la réintégration dans l’assiette des cotisations du montant des amendes infligées à son salarié pour contravention au code de la route ?

Un employeur peut-il se voir notifier un redressement URSSAF résultant de la réintégration dans l’assiette des cotisations du montant des amendes infligées à son salarié pour contravention au code de la route ?

Oui, a répondu la Cour de cassation dans un arrêt du 9 mars 2017. Elle a fondé sa décision sur le principe, bien connu en matière de sécurité sociale, selon lequel toutes les sommes versées à l’occasion ou en contrepartie du travail, notamment les avantages en nature ou en argent, entrent dans l’assiette des cotisations (c. séc. soc. art. L. 242-1). Et, pour la Cour de cassation, la prise en charge, par l’employeur, desdites amendes constitue bel et bien un tel avantage.

Lire l’article

Source : grouperf.com

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.