Plus qu’une tendance, c’est devenu une évidence : l’entreprise du 21e siècle se doit de tout mettre en œuvre pour que ses salariés se sentent bien.

Car un collaborateur plus épanoui est aussi un collaborateur plus performant.

L’agilité peut-elle favoriser le bien-être et agir comme un levier de performance ?

La réponse est oui.

Le client était au cœur du concept premier d’agilité qui a émergé dans les années 1990, sous l’influence d’évolutions technologiques de plus en plus rapides. Il le reste aujourd’hui lorsque l’on transpose le modèle agile hors de la sphère IT. Dans la sphère RH, par exemple, le salarié est devenu client. Il est le client du service RH (gestion des talents, plan de carrière, politiques marque employeur, …), celui autour de qui et pour qui le projet se construit.

Lire l’article
Source : Isabelle Bastide – hbrfrance.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.