Rare découverte de quatre sculptures gauloises en Bretagne

Quatre bustes gaulois enfouis au milieu du 1er siècle avant notre ère ont été trouvés lors de fouilles archéologiques préventives à Trémuson (Côtes-d’Armor).

Une équipe d’archéologues a découvert quatre scupltures gauloises à Trémuson (Côtes-d’Armor), rapporte un communiqué de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Elles auraient été enfouies au milieu du 1er siècle avant notre ère. La première, trouvée face contre terre il y a trois semaines dans une fosse rectangulaire, est haute de 40 cm. Sculptée dans la roche, elle présente un visage d’homme à la chevelure et à la barbe soignées, ciselées avec détail, explique l’Inrap. L’homme porte un torque (un collier) autour du cou, symbole de bravoure et de dignité.

Une découverte « particulièrement rare »

Les trois autres statues, de taille voisine, ont été découvertes le 22 octobre dans un puits comblé à la période gauloise et sont encore en cours d’investigation préliminaire. Le puit abritait également « un remarquable seau en bois cerclé de bronze ouvragé« . « De telles découvertes sont particulièrement rares dans le cadre de fouilles permettant d’étudier le lieu même où elles ont été enfouies ou abandonnées« , souligne l’Inrap. Selon Stéphane Bourne, responsable scientifique des fouilles de Trémuson, il existe en France « une vingtaine d’exemplaires » de ce type de bustes.

Un sceau en bois cerclé de bronze, découvert dans un puit comblé à la période gauloise à Trémusin (Côtes d\'Armor).
Un sceau en bois cerclé de bronze, découvert dans un puit comblé à la période gauloise à Trémusin (Côtes d’Armor). (E.Collado)

Ces découvertes ont été faites dans « l’espace résidentiel d’une ferme gauloise fondée au IVe siècle avant notre ère (…) De nombreux vestiges témoignent de l’évidente richesse des propriétaires« , explique le communiqué. Parmi les nombreux vestiges découverts, « la céramique mise au jour est une production locale assez soignée et d’assez nombreux fragments d’amphores indiquent que les habitants consommaient du vin d’Italie, puis d’Espagne« .

Les quatre statues découvertes « rappellent celles trouvées à Paule (Côtes-d’Armor), à 70km de là, interprétées comme les effigies de membres de l’aristocratie destinées à perpétuer leur mémoire et la grandeur de la famille« , avance l’Inrap.  Menées il y a une vingtaine d’années, les fouilles de Paule avaient notamment permis la découverte d’une statue de granit présentant une lyre, ce qui a amené les archéologues à interpréter ce buste comme celui d’un barde, un personnage éminent de la société de l’époque.

Voir l’article

Source : francetvinfo.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.