Reading data : à la recherche du nouveau Dan Brown

Pourquoi un livre devient best-seller ?

Y a-t-il une recette miracle pour dénicher un écrivain à succès ?

Les reading data sont-elles l’avenir de l’édition ? Quel est l’impact des données de lecture dans la recherche des futurs grands auteurs ?

De quoi crier au formatage des œuvres ? Reste le regard de l’éditeur, dont la touche personnelle reste irremplaçable !

DaVinci Code, 50 shades of Grey, Harry Potter, Millenium… les livres qui deviennent des best-sellers ne sont pas nombreux chaque année. Une fois placés au rang des meilleures ventes, en revanche, leur ascension ne s’arrête plus. Vendus à plusieurs millions d’exemplaires, les succès de J.K. Rowling, Dan Brown ou E.L. James sont pourtant nés de la simple imagination de leur auteur, ont été édités au même titre que d’autres livres et, pour certains, ont même été auto-édité – c’est notamment le cas de 50 nuances de Grey. Mais alors, comment expliquer qu’ils soient sortis du lot, qu’ils aient captivé autant les lecteurs, et dans des genres bien différents. Littérature érotique, fantastique, polar noir, thriller… pourquoi eux, et pas d’autres?

Lire l’article

Source : Fanny Monneaux – lexpress.fr

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :