Bien que le domaine du SEO ait été en constante évolution depuis ses débuts, et qu’il continue d’évoluer à l’heure actuelle, les fondamentaux demeurent relativement inchangés et le contenu reste une composante nécessaire pour un référencement réussi.

Pour autant, et malgré donc ce caractère indispensable, le métier de rédacteur web pour le SEO demeure largement mal considéré par les décideurs, dont la plupart ont longtemps cherché avant tout à diminuer les coûts en délocalisant cette prestation dans des pays étrangers où le français reste très pratiqué – on pensera notamment à Madagascar qui, les années passant, reste florissante sur le domaine de la rédaction web à destination du marché français, de même que certains pays du Maghreb.

Dans un tel contexte, on peut dire que le métier de rédacteur web, a fortiori lorsqu’il a un fort objectif SEO, est souvent difficile à “vendre” auprès des responsables webmarketing ou même des référenceurs, qui eux aussi comparent les coûts et peuvent avoir tendance à s’orienter vers la délocalisation à moindres frais quand ils le peuvent, alors qu’ils n’auront pas forcément ce réflexe pour des prestations jugées plus techniques et à plus forte valeur ajoutée, comme le développement, le graphisme, ou encore la gestion de campagnes marketing (bien qu’il soit possible de faire ces prestations en offshore également).

Considéré souvent comme le parent pauvre du SEO, le rédacteur web peut-il néanmoins tirer son épingle du jeu dans le contexte actuel ? Quels avantages mettre en avant pour justifier un coût parfois important et dont le retour sur investissement est, par définition, difficilement quantifiable ? Fort heureusement, il existe quelques pistes intéressantes pour le rédacteur web désireux d’améliorer son horizon.

Les plateformes pour Freelance

Dans un premier temps, la plateforme de mise en relation entre entreprises et freelance constitue le levier le plus simple à utiliser, mais aussi l’un des moins gratifiants.

Simple à utiliser : il suffit de s’inscrire, se présenter et – en […]

Source : Rodrigue Fenard – journaldunet.com

Lire l’article

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.