Le rôle du CFO (DAF) dans la stratégie RH ? Optimiser le capital humain !

Avec l’imminence du Brexit et les risques qu’il comporte, ainsi que des prévisions à la baisse côté recrutement, les compétences du CFO en matière de définition et de pilotage de la stratégie RH, doivent être mises à profit par et pour leur entreprise. Quelques pistes.

  • Selon un récent rapport du CFO d’EY, intitulé  » Partnering for Performance « , qui a interrogé des responsables des fonctions finances d’une part et des responsables ressources humaines d’autre part, 80 % des personnes interrogées ont déclaré que leur relation devient de plus en plus collaborative. L’implication du CFO dans les RH se traduit par une croissance du chiffre d’affaires plus élevée et une amélioration de l’engagement des collaborateurs et de leur productivité.
  • Près de la moitié des directeurs financiers interrogés dans le cadre du CFO Survey Q2 2017 de Deloitte prévoit une diminution du nombre d’embauches au cours des 12 prochains mois. Dans ce contexte de réduction des dépenses, tout devra être mis en oeuvre pour maximiser le rendement du capital humain.
    C’est pour cela que plus des deux tiers des CFO jouent désormais un rôle actif dans le recrutement et la gestion des talents. Ils travaillent en étroite collaboration avec les RH afin de mieux comprendre où des économies sont réalisables, notamment en réduisant le taux de turnover des employés (Consero, 2015 Corporate Finance Data Survey: Facts & Analysis).

Il est plus rentable de promouvoir les talents de l’intérieur que d’embaucher une nouvelle personne lorsqu’un poste est vacant : on économise sur les frais de recrutement, on réduit le temps et le coût de l’onboarding ainsi que la durée de la montée en puissance au sein de l’organisation, et on incite les employés à rester dans l’entreprise. Cela vaut aussi pour les sous-traitants et intérimaires, car dans les deux cas, la période de formation des nouveaux agents sera également une période lors de laquelle la productivité ne sera pas optimale.

Optimiser le ROI dans la formation

Le CFO jouera un rôle plus actif en équilibrant, en évaluant et en justifiant les investissements dans le L&D (learning & development). Il s’agit de comprendre exactement combien l’entreprise dépense en formation pour chaque employé – et de mesurer l’impact de cet investissement sur l’entreprise.

Le calcul du coût réel de la gestion des […]

Lire l’article

Source : Florence Leandri – daf-mag.fr

 
Insafe BEN BELGHIT
Co-Fondatrice et Directrice de Mission de Fexter2
Insafe BEN BELGHIT on EmailInsafe BEN BELGHIT on FacebookInsafe BEN BELGHIT on GoogleInsafe BEN BELGHIT on LinkedinInsafe BEN BELGHIT on TwitterInsafe BEN BELGHIT on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :