Imposée à toutes les grandes entreprises, la prise en compte des critères de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) ne doit pas être considérée comme une nouvelle contrainte, mais comme l’occasion de développer un nouveau modèle de croissance.

Le mal être des salariés et le stress sont à l’origine d’une sous-productivité souvent mal prise en compte. Par Bruno Colin Associate Partner en charge des stratégies RH – groupe IENA

Lire l’article

Source : Bruno Colin – latribune.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.