Salarié ou entrepreneur, deux mondes parallèles ?

Salarié ou entrepreneur, deux mondes parallèles ? C’est ce que nous avons voulu savoir en organisant des ateliers sur les passerelles entre salariat et entrepreneuriat lors d’un événement en partenariat avec Schoolab et le Lab RH.

L’atelier a rassemblé des personnes d’horizons divers (managers et DRH de grandes entreprises, anciens salariés devenus entrepreneurs, startups et étudiants) pour comprendre les aspirations des « candidats entrepreneurs » et imaginer comment cette voie pourrait être favorisée par les entreprises.

Dans les grands groupes,  quels sont les obstacles à l’entrepreneuriat ?

Alors que les entreprises doivent devenir de plus en plus agiles, et que de nombreux employés aspirent à devenir entrepreneurs, nous avons identifié 3 freins à l’initiative dans l’entreprise.

Tour d’abord, les pratiques de management classiques : basées sur l’obéissance et la passivité («ressources » humaines), on a même parlé d’une culture de la peur.  Au contraire, l’entrepreneuriat demande justement un surcroît de confiance pour pouvoir prendre des risques.

Ensuite, la gestion des carrières est également remise en cause: que ce soit l’emploi à vie, ou l’infantilisation des collaborateurs. On reproche également une gestion élitiste : d’abord les cadres à haut potentiels, ensuite la masse – et on s’occupe le moins possible des « vilains petits canards » qui peuvent pourtant être moteurs d’innovation.

Enfin, dans la plupart des groupes, il existe des dispositifs d’aide à la création d’entreprise, mais ils sont le plus souvent financiers et il manque un accompagnement adapté aux projets pour maximiser les chances de succès, comme les programmes d’accélération de startups.

Résultat: les collaborateurs s’impliquent dans leurs activités non-professionnelles (associations, famille, sports…) souvent déconnectées de l’entreprise.

Pour les candidats entrepreneurs, comment passer à l’action ?

Ce qui retient les salariés d’entreprendre, c’est d’abord la peur. Celle-ci s’exprime d’abord sur l’aspect financier : il est difficile de lâcher la…

Lire l’article

Source : Schoolab – widoobiz.com

 
Jean-Christophe DROUARD
Co-Fondateur et Directeur de Mission de Fexter2
Jean-Christophe DROUARD on EmailJean-Christophe DROUARD on FacebookJean-Christophe DROUARD on GoogleJean-Christophe DROUARD on LinkedinJean-Christophe DROUARD on TwitterJean-Christophe DROUARD on Wordpress

Laisser un commentaire

Voir les boutons de partage
Cacher les boutons de partage
%d blogueurs aiment cette page :