Sommaire : Big Data, réseaux sociaux et applications mobiles ont transformé la façon dont les potentiels candidats accèdent aux offres, y postulent et s’informent sur les entreprises. Les métiers du recrutement – du responsable RH dans un grand groupe au chasseur de tête – sont aussi changés par ces outils qui leur permettent de mieux connaître les attentes, la perception et les ambitions des candidats pour mieux les sourcer et adresser les offres.

Ce que nous retenons des échanges :

  • Un nouveau rapport de force s’est créé entre candidats et recruteurs avec le développement des nouvelles technologies et l’usage des réseaux sociaux dans le recrutement.
  • Du côté des recruteurs, RH et cabinets cherchent encore les outils adaptés et la place à leur donner pour ne pas perdre l’aspect humain et social.
  • Le réseau et la cooptation restent des moyens privilégiés pour garantir un recrutement pertinent.

Pour cette discussion organisée chez Insign, nous avions invité Emmanuel Baratin (Effektiv), Pierre Bussy (Easy Skill), Harold Da Costa (Seb), Charles Genesty (Robert Walters) , Claire Romanet (Elaae), Emilie Sotton (ESDES) et Marie-Laure Porte (AKKA Technologies). La session était animée par Suzanne CASTEL et Robin Coulet et l’article compte-rendu rédigé par Margot Hemmerich.

Pouvoir du candidat et formation des entreprises

Le constat partagé c’est que le rapport de force s’est inversé. Face aux candidats qui cherchent un emploi, les recruteurs ne sont plus en position dominante. “Aujourd’hui, un candidat arrive en ayant déjà fait ses recherches sur l’entreprise : il sait ce […]

Lire l’article

Source : Margot Hemmerich – zdnet.fr

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.