Les récents changements politiques dans le monde ont permis à de nombreuses nouvelles histoires politiques de s’écrire avec, indépendamment des messages de fond, des partis-pris de représentation et de rapports à l’information forts. Ces nouveaux rapports à l’information font vaciller encore plus la confiance de l’ensemble des citoyens envers la plupart des émetteurs. Aujourd’hui les médias, et si demain, il s’agissait des marques ?

Dans Libération, le 17 mai dernier, Jean-Marie Dru s’est fendu d’une tribune dans laquelle il expliquait combien Emmanuel Macron à l’Elysée incarnait la disruption en politique. En effet, par sa volonté de rassembler les contraires politiques tout en les assumant en une seule représentation qui est sa vision de la charge présidentielle « jupitérienne », pour reprendre l’expression consacrée, il s’est assuré un état de grâce présidentiel inédit en France au XXIème siècle. Et cet état de grâce lui permet de remporter le second round électoral, à l’importance aussi grande que le premier : les législatives.

Certes, l’histoire présidentielle d’Emmanuel Macron n’est pas encore très longue. Mais, du Louvre à l’investiture, de Trump à Versailles, il a su montrer, aussi bien sur le plan national qu’international sa maitrise des symboles essentiels à la représentation de la France.

Sa parole, rare, prend plus de poids, bien qu’elle frustre les médias. Son audace lui permet non seulement d’aller troller Donald Trump en anglais, sur CNN, avec son propre slogan détourné au profit de la planète, mais encore d’affirmer à Versailles, à deux mètres de Vladimir Poutine, quels sont ses points de désaccord avec lui.

Marie-France Garaud, éminence grise de l‘Elysée pompidolien affirmait volontiers que la politique était « d’abord une histoire de rapports de domination entre êtres humains, puis une question de maitrise des symboles ». Force est de reconnaître que l’histoire écrite par Emmanuel Macron, un mois après son élection semble calquée sur cet adage politique.

Lire la suite
Source : François-Xavier Gaspy – influencia.net

Cet article vous a plu, partagez le sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.